Gadget

This content is not yet available over encrypted connections.

Wednesday, September 23, 2015

2015-09-22- Organisation technique d'un shooting photographique

Je vais causer ici d'un peu de technique, en l’occurrence, la partie pratique concernant l'organisation d'un shooting photographique. Je ne vais pas trop parler du déroulement de la séance, mais plus de la préparation en amont. Je ne parlerai ici que des séances en extérieur, pas de séances en studio... Une autre précision, la thématique de mes shoots est principalement une thématique Cosplay...

Généralement, cela commence par une discussion entre le photographe et le modèle. L'un (ou l'une) demandant à l'autre s'il ou elle veut bien faire des photos.

Il m'arrive d'annoncer sur Facebook que je suis disponible pour des séances photos, maintenant mes constations personnelles sont que mes annonces ne débouchent, sauf exception, sur rien. La plupart de mes séances photographiques viennent donc de demandes directes auprès des modèles et non de réponse à mes "pseudo-annonces" sur mon profil Facebook...

Sur l'organisation, la méthode reste globalement la même: lister et résoudre les contraintes, qui peuvent être nombreuses:
  • la date. Il faut que toutes les personnes concernées soient disponibles au même moment. Certaines personnes ne sont pas forcément en vacances ou en congé quand vous pouvez l'être et ne sont disponibles que certains jours.
  • la tenue. Les tenues varient selon les modèles. Parfois certain(e)s n'ont pas de tenues disponibles ou 'shootables' à la date en question: réparation à faire, nettoyage nécessaire, costume non terminé ou élément(s) manquant(s).
  • le lieu. tous les lieux ne seront pas forcément adaptés aux mêmes tenues. De mon expérience, il vaut mieux trouver un lieu proche des modèles, ça évite de perdre trop de temps en trajet. Évidemment, c'est mon point de vue de provincial, c'est probablement légèrement différent sur Paris. On peut aussi faire le nécessaire pour shooter à un endroit donné même s'il est loin, mais à ce moment la, il faudra intégrer le temps de parcours et les coûts associés dans l'équation.
Une fois que cela a été réalisé, qu'on est d'accord sur le principe, il faut finaliser le shoot et donc lister et définir:
  • le point de rendez vous exact. Le (ou la) modèle a t-il(elle) un moyen de locomotion, dépend-t-on des transports en commun? Le point important est de pouvoir se trouver facilement.
  • l'heure de rendez vous exacte. Ce qui veut dire estimer les temps de parcours, estimer les bouchons possibles, songer aux itinéraires possibles. Il est aussi préférable à partir de ce moment la, d'avoir échangé les numéros de téléphone portables pour pouvoir se joindre en cas de soucis ou de retard.
  • les contraintes de temps. à quelle heure doit-on finir? À quelle heure maximale peut-on shooter? Fait-on le shoot tôt le matin? Le fait-on dans l'après-midi (il faut alors que lieu soit ombragé), en fin d'après midi voire le soir? Il faut bien comprendre une chose, pour shooter, vous avez besoin de lumière, donc même au lever du soleil, il vous faudra attendre que le soleil éclaire suffisamment pour ne pas trop devoir monter en isos. Même chose pour le coucher du soleil, voire avant si vous êtes dans l'ombre d'une montagne, il y a un moment ou vous ne pourrez plus shooter en lumière ambiante. Évidemment on peut monter des flashs pour shooter en pleine nuit, mais cela réduit l’intérêt de shooter avec une lumière ambiante donnée.

    Si vous définissez un rendez vous vers la fin de la journée et que votre modèle a une heure de retard, il se peut que vous ne puissiez tout simplement rien faire de correct en qualité... Même chose si vous vous ne vous trouvez pas ou que le lieu n'est pas exploitable... Une rivière asséchée alors qu'on s'attendait à ce qu'elle soit en eau, un endroit qu'on ne trouve pas, autant de contrariétés qui peuvent être évitées par une reconnaissance préalable, ne serait ce que pour ne pas se perdre, certains lieux n'étant pas forcément indiqués ou trouvable du premier coup.
L'Issole à Besse sur Issole..
Rivière asséchée au mois d’août...
Les reconnaissances sont parfois importantes...
 




Une chose est sure, quelque soit l'endroit ou vous shootez, vous devez vous assurer d'être en sécurité, vous, le ou les assistants et le ou les modèles. Donc:
  • Attention aux montées des eaux soudaines de certaines rivières (que ce soit à cause d'un orage ou de lâchers d'eau d'un barrage en amont, ce danger est généralement indiqué par des panneaux jaunes) .
  • Attention aux voies ferrées qui ont l'air abandonnées mais qui ne le sont pas forcément: un train peut circuler à heures régulière, certaines lignes sont utilisées comme lignes touristiques et ne circulent pas tous les jours...
  • Attention aux lieux comportant un danger inhérent: falaises et vents, forts courants dans des rivières, parfois il vaut mieux aller ailleurs que de risquer de noyer ou de blesser son modèle...
  • Attention aux bouts de verre dans les rivières, prévoyez des chaussures si votre modèle doit rentrer dans l'eau...
  • Attention aux aspirations d'eau dans le cas de geysers artificiels ou les piscines... Même chose pour les hauteurs minimales et les plongeons: si vous ne connaissez pas la profondeur ne plongez pas... C'est un conseil 'hors-shooting', mais on ne sait jamais... Si le courant est fort, ne faites pas rentrer votre modèle dans l'eau...
  • Attention aux serpents quand vous allez dans des endroits ensoleillés et abandonnés... Faire des vibrations devrait les faire fuir...
  • Prévoyez de l'eau (optionnellement fraîche) à boire si vous partez loin. Prévoyez aussi un peu de nourriture pour lutter conter une quelconque hypoglycémie ou un coup de barre. 
  • Ne faites pas prendre de risque en demandant aux modèles d'escalader des obstacles, d'une manière générale, vous n'aurez pas forcément le recul nécessaire pour rendre compte du danger pris au niveau de la photo, l’intérêt sera très réduit.
  • Demandez aux personnes présentes si elles ont des allergies ou des conditions physiques particulières. (ex: maladie de Raynaud par temps froid... Allergies aux piqûres d'abeille... Asthme...) et rappelez leurs de prendre leur traitement avec elle.
  • Bref, réfléchissez aux dangers que peuvent comporter le lieu et adaptez votre conduite aux risques présents. Un bon photographe ne devrait pas mettre en danger ses modèles. Si un accident arrive, ne paniquez pas, faites les premiers soins et adoptez une conduite responsable.
Cascade de Saint Pons à Gémenos..

Respectez les lieux ou vous allez: évitez de monter sur les cascades, par exemple, à Saint Pons, il y a des mousses qui sont particulièrement fragiles et vous les dégraderiez. Ne jetez pas de papier ou de plastique: c'est une évidence, mais quand on voit certains cours d'eau on prend vraiment peur: bouteilles plastiques, vêtements abandonnés, tesson de verre, gravats, pneus et carcasse de voitures...
Caddy traînant dans le ruisseau traversant la fac de La Garde, après on s'étonne que le ruisseau déborde à chaque première pluie... la photo date de 2008, mais le problème persiste: le ruisseau est dégueulasse... C'est hélas le cas d'autres rivières...

Faites vous plaisir. Si vous croisez des gens, restez polis, rappelez vous que généralement vous partagez un lieu public. Si des gens vous demande ce que vous faites: expliquez, sensibilisez, généralement les gens comprennent et seront eux mêmes intéressés et prêts à en savoir plus. Évidemment, si vous tombez sur des gens agressifs ou suspicieux, agissez en conséquence: restez poli, gérez tout conflit quitte à quitter le lieu préventivement, à aller plus loin ou carrément ailleurs.

Sur les autorisations, si vous êtes un particulier à but non lucratif, vous n'aurez généralement pas besoin d'autorisation pour les parcs publics, mais vous aurez probablement des restrictions sur le matériel déployé: pas de parapluie, pas de trépied posé au sol. Si c'est des lieux privés, il vous faudra l'autorisation du propriétaire. Sur des lieux ouverts au public, mais payant, en Paca, beaucoup de lieux autorisent la prise de vue, donc renseignez vous poliment et vérifiez que tout va bien. Insistez sur l'aspect non commercial et au pire si vous tombez sur une personne qui vous interdit de prendre des photos, allez ailleurs...
Si vous ne connaissez pas bien la personne que vous shootez, il vaudra mieux signer un contrat régissant ce que le modèle a le droit de faire avec les photos et ce que vous avez le droit de faire vous même. Vous ne pouvez publier une photo de séance privée sans l'accord (au moins explicite) du modèle et le modèle ne peut utiliser vos photos sans votre accord, que ce soit soit acquis ou négocié spécifiquement. Les modalités peuvent varier, certains photographes font usage de beaucoup de restrictions, pour ma part, je pense que donner des droits d'exploitation à titre privé et non commercial à la personne est le strict minimum. Dites vous que des conditions trop strictes pourront se retourner contre vous en vous faisant une mauvaise image ou une mauvaise réputation. Évidemment, si le modèle vous veut comme photographe, il y a des chances qu'il accepte vos conditions, au final, tout dépend de vos choix et des attentes à ce niveau la.

Sur les shoots, je ne demande généralement pas d'argent, par contre, s'il y a des frais non négligeables, je ne serai pas opposé à les partager. Je comprend qu'un photographe puisse demander un paiement, surtout s'il est déclaré en tant que photographe. Il faut le voir comme une prestation de service: soit le service proposé vous intéresse, et vous le payez, soit il ne vous intéresse pas. Je n'ai pas une vision concurrentielle, je pense que si vous avez les moyens de payez une séance avec une personne passionnée, sérieuse et un minimum compétente, vous devriez le faire. Ce n'est pas parce que je vais proposer de temps à autre un shooting gratuit à certaines personnes que les gens ne doivent pas aller voir d'autres photographes. Je pense que la diversité fait la richesse. Donc prévoyez un budget pour rémunérer et faire vivre les gens qui sont dans la photo de manière professionnelle, ils seront d'ailleurs beaucoup plus disponibles que moi, un simple photographe amateur qui exerce cette activité sur mon temps libre...

Wednesday, September 9, 2015

2015-09-09- Rentrée et Planning prévisionnel pour la fin 2015

Bon, c'est la rentrée, les conventions reprennent...


La première à venir est le week-end qui arrive:


le Mangame Show Fréjus à Fréjus(83) les 12 et 13 septembre.

Ce que j'en retiens:

  • Tom Wlaschiha, l'acteur de Jaqen H'ghar (Game of Throne) en invité.
  • Chris Rankin, l'acteur de Percy Weasley (Harry Potter) en invité. (Pas de photo sur Wikipédia, ce sera peut-être l'occasion d'en faire une...)
  • D'autres invités dont Jérôme Alquié,  Arthur Pestel, Bernard Minet et les Noobs.
  • Une convention en partie en plein air.
  • Un concours cosplay prévu le dimanche.
  • Des activités culturelles...
Les autres infos sont sur le site officiel.

Pour les parisiens, il y aura aussi le festival Harajuku au Parc de Bercy.


Pour le reste du programme prévu pour l'instant:

  • Je ne serai probablement pas présent au Pau Anime Game Show mais je le signale pour les gens dans le coin en question.
  • Paris Manga 20 les 3 & 4 octobre 2015 au Parc des Expos de Versailles à Paris,
    avec un nouveau concours la National Cosplay Cup sur deux thèmes: univers américain le samedi et univers japonais le dimanche (sous réserve que ça ne change pas d'ici la).