Gadget

This content is not yet available over encrypted connections.

Tuesday, June 30, 2009

De la (faible) visibilité des images remarquables des projets Wikipédia, un constat d'echec...

Je sais le titre est long et peu clair, je m'explique:

De quoi je parle?

D'images présentes sur les projets Wikimédia.
"Primées" pour des qualités données, selon des critères données,
un peu comme on a des Articles de Qualité et des Bons Articles sur Wikipédia.

Sauf que la ça se complique un peu,
on a en effet:
  • des Featured Pictures (Images Remarquables - aussi noté COM:FP), pour des images d'une qualité exceptionnelle aussi bien sur le plan technique que sur le plan du sujet, on parle souvent d'effet 'WoW!' comme critère à propos de ces images.
  • des Quality Images (Images de Qualité - aussi noté COM:QI), pour des images dont la qualité technique est avérée et certaine.
  • des Valued Images (Images de Valeur - aussi noté COM:VI), pour des images qui ont une utilité assurée, notamment dans le cadre de Wikipédia.
Ça ne s'arrête pas la: en effet, certains Wikipédia (dont la version anglaise) ont aussi des:
Et évidemment, les critères sont sensiblement différents par rapport à ceux de Commons même si les buts semblent être les mêmes.

Maintenant, revenons à nos moutons:

Quel est l'intérêt de primer une image en tant qu'image remarquable, de qualité ou d'un autre label?

On va me dire 'ben l'image est labelisée, elle est donc plus visible que les autres'.

Le hic, c'est qu'il y a: (à ce jour, le 01/07/2009)
FP/Commons: 2019 images. (tirés du nombre d'images de la catégorie associée.)
QI/Commons: environ 5600 images. (obtenu par l'utilisation du modèle associé, on peut noter l'absence de catégorie mère qui permettrait des les retrouver plus facilement d'un coup.)
VI/Commons: 739 images. (somme du nombre d'images des catégories correspondant aux mois de nomination.)

FP/en wikipédia: 1825 d'après la page en question.

QP/en wikipédia: 78 d'après la page en question, ce chiffre s'explique probablement par le fait que c'est une procédure nouvelle sur la version anglaise de Wikipédia et donc avec peu d'images nominées.

Encore un autre hic, c'est qu'une image peut être primée sur une des Wikipédia et pas sur Commons, et vice versa. Les personnes donnant leur avis sur les dites images ne sont bien sur pas les mêmes, et on au dires de certains pas forcément les même habitudes si on doit comparer les wikis. Il n'y a donc d'équivalence que dans le nom et dans une qualité globale supposée.

Il y a aussi des points à noter, tel qu'une forte présence de macro d'insecte, technique bien éprouvée, qui ne nécessite somme toute que le matériel adéquat, un insecte et de la patience, ce qui est quand même plus facile que de devoir attendre par exemple, un coucher de soleil avec tel ou tel nuage dans un endroit parfois pas forcément très proche... On va me dire que je chipote mais bon c'est juste pour le troll^W Sport...

L'image est en général primée si plusieurs contributeurs supportent la promotion de celle-ci et que d'autres ne s'y opposent pas. En cas de problème, notamment avec des contestations possibles, une discussion plus poussée peut être engagée, afin de résoudre les différents.

On peut aussi noter un gaspillage de ressource, de temps et de moyen, une image primée sur commons pouvant être labélisée au même titre sur en... Je sais, certaines personnes n'aiment pas Commons, d'autres disent que ce doit être un service pour les autres projets, ce serait bien, quitte à faire quelque chose de rigolo et d'inutile (mon point de vue bien sur, voir plus loin pourquoi), de ne le faire qu'une fois...

Et tout ca pour quoi?

Il y a un effet que je ne peux nier, c'est l'effet 'Image du Jour/Image de l'année'

L'image du jour, que ce soit de Commons ou de Wikipédia anglaise est généralement choisie dans les images promues, donc il y a pour un jour donné une forte visibilité sur une image.

Je vrais prendre trois exemples, deux images du jour et l'image lauréate de l'année 2008:
  • L'image du 26 juin 2009, représente la lune, les stats associées, montre un pic de 12500 hits le jour en question, pour des consultations épisodiques (40 par jour grand maximum...) qui peuvent s'expliquer par le positionnement de l'image sur l'article de Wikipédia anglaise.
  • L'image du jour du 29 juin 2009, c'est un panorama de New York City... les stats donnent une moyenne de 600 à 700 hits par jours et l'on peut voir un pic de 53000 hits pour le jour en question.
    Le fort taux de consultation hors Image du jour est due à la présence de cette image au milieu de l'article anglais de New York City.
L'image de l'année 2008 de Commons, résultat de long mois de débat, de vote, de discorde (si si si hélas...) parmi les images ayant été primées en 2008 (je simplifie un peu la, ce n'est pas mon propos ici...), les stats de juin 2009 (sur Commons) montrent un pic de 7500 hits le 3 juin, jour de l'annonce probable sur Commons. On remarquera que la POTY de Commons est moins consultée qu'une image du jour de la Wikipédia anglaise...

Ce que je conclue des trois exemples est assez simple: le fait que l'image soit 'Featured' ne change pas grand chose à sa fréquentation hormis les quelques jours de gloire qu'elle peut avoir, elle ne doit sa fréquentation usuelle qu'à cause de son positionnement dans un article. Plus l'article est fréquenté plus l'image sera visible.

Il y a bien sur des visibilité liées à une actualité spécifique, quand l'image se retrouve en page d'accueil d'un Wikipédia, mais elles sont par nature très limitées, on peut se poser la question de savoir quand cela devient de l'auto congratulation d'ailleurs...

D'une manière similaire, quand on veut illustrer un sujet (par exemple mettre une image sur un article de Wikipédia) et utiliser Commons comme base de départ, on retrouve le même aspect du problème, que l'on utilise un moteur de recherche (interne ou non) ou la catégorisation de Commons quand cela est possible et suffisant (oui, parfois l'image est mal ou pas catégorisée...), on aura la même constatation: Le nombre d'images de Commons dépasse les 4 millions, donc les images primées sont minoritaires et noyées dans la masse, il y aura de très faibles chances qu'une image primée soit disponible pour un sujet quelconque, le fait de primer une image n'aide donc absolument pas à la visibilité d'une image. En revanche, le fait d'utiliser une image peut la faire primer mais bon j'aurai tendance à voir ça comme un effet parasite, le but d'utiliser une image sur Wikipédia ne devrait pas être de la faire primer...

Pour conclure...

Tout cela me donne l'impression que ces procédures de 'pseudo-certification' sont ici des usines à gaz, à discordes pour au final un résultat très symbolique, on peut bien sur s'en servir pour trouver de magnifiques Wall Papers, pour gonfler l'ego des photographes ou faire des communications aux journalistes en disant 'on a des images exceptionnelles...' au final les images en question ne seront pas plus vus que les autres, si l'on excepte les épiphénomènes précédemment cités... Je me demande si on ne s'est pas éloigné un peu du but qui était recherché et si on est pas en train de perdre notre temps depuis le début...

Monday, June 29, 2009

Quand ça part d'une bonne idée...

Je reviens sur les tentatives de lutter sur le plan idéologique contre la loi HADOPI, notamment sur les montages vidéos et détournement qui ont été réalisés pour sensibiliser l'opinion à la problématique. Notamment une d'elle mettant en scène les personnages de Brazil sur des dialogues ressemblant fortement au style de Mozinor...

La vidéo en question est la.


J'ai trouvé et je trouve toujours cette vidéo comme "pas si bonne que ça"... Non pas pour son aspect comique/burlesque qui ne plaît pas forcément, personnellement je n'accroche pas mais bon je n'interdis pas aux autres de rire. Mais surtout parce que le détournement, est à mon sens, réalisé dans le mauvais sens:

Quiconque ayant vu le dit film (qui a été diffusé sur les ondes hertziennes de nombreuses fois), saura que Harry Tuttle est un individuel excentrique, "plombier", terroriste (difficile de le nier), luttant contre un état totalitariste, qui incarne d'ailleurs une forme de résistance et de contre pouvoir tout au long du film...

Je trouve en l'occurrence le détournement comme mal adapté , car il perd en force, dans la mesure où Tuttle est présenté dans un usage contre nature, autant dans certains cas, cela peut se comprendre et être même profitable, autant la, cela va à l'encontre de la logique. Ça n'aurait rien coûté rien de mettre d'autres personnages du film dans le rôle des exécutants de l'HADOPI (Je pense en l'occurrence aux plombiers "officiels" du film) et de mettre le même message.

En bref, sur le fond, y a de l'idée, mais je trouve la mise en forme très bof et décevante...

Wednesday, June 24, 2009

De la couverture photo d'un festival...

J'ai eu l'occasion de couvrir à titre personnel quelques festivals (festivals de BD, des festivals en rapport avec des auteurs, Mang'Azur..., des concert organisées par des associations locales, des événements locaux, etc.) ...

Concert du 19 juin à l'USTV

Mes buts étaient et restent généralement de:
  • Passer un moment agréable, en discutant si c'est possible avec les personnes présentes...
  • Agrémenter ma galerie sur Flickr.
  • Poster certaines photos sur Commons.
  • Fournir des photos / souvenirs aux personnes photographiées.
  • Promouvoir le Libre, surtout par la Licence Libre des photographies.
A noter que je parle de Flickr ici, mais la démarche et les conclusions que j'en tire reste probablement les mêmes que pour d'autres services d'hébergement de photographies...

Si je dois décomposer en étapes le processus:

Avant le festival:
  • Vérifier les dates de l'événement.
    Même si ça parait idiot, c'est utile de connaître et vérifier les horaires...

  • Prévoir son matériel.
    • carte mémoire utilisable.
      Oui si elle est pleine avant de commencer, on est un peu gêné, mais bon ils font des carte 8 go pas cher de nos jours... ca simplifie bien la vie...
    • batterie chargée.
      Oui, même constat...
    • en option, un deuxième jeu de batterie.
      Utile pour prendre des photos en continue pendant 3h...
    • trépied, déclencheur à distance?
      Probablement non nécessaire, à part pour tenter quelques plans panoramiques...

  • Se demander ce que l'on va photographier.
    • Des auteurs de BD ou de littérature?
      A priori, si ils sont en train d'effectuer une dédicace en public, le droit à la vie privée est difficilement opposable.
      Hors de ce cadre, je me contente d'éviter des publications ou même des prises de vues sans le consentement.


    • des dédicaces?
      Une dédicace reste couverte par le droit d'auteur, une photographie nécessitera l'accord de l'auteur, même si il n'est plus propriétaire de la dédicace. Donc pour un usage personnel, sans problème, pour mettre sur Commons, c'est en général impossible. On peut parfois invoquer le De minimis, mais uniquement si l'œuvre protégée par le droit d'auteur n'est pas le sujet principal de la photographie...
      Au final au moindre doute, pas sur Commons... et sur Flickr, une licence -NC-ND, pour éviter d'avoir ou de créer des soucis...

    • Dédicace par Valp

    • des cosplays?
      Les cosplays sont tolérés, mais légalement, ceux sont des oeuvres dérivées non autorisées... Il ne faut pas oublier non plus le droit à la vie privée et les sujets potentiellement mineurs... Donc toujours laisser le choix de ne pas prendre une photographie au cosplayeur de ne pas le prendre ne photographie.
      Même chose, au moindre doute, pas de publication, pas sur Commons d'une manière générale.


    • Cosplay de Cloud - P1030427

    • d'autres choses? Se méfier des constructions récentes nécessitant un architecte... pas de liberté de panorama en France, bien sur pour de l'usage personnel, ça posera rarement des problèmes, mais pour Commons, ça ne passera pas.
      Encore une fois, cela concerne surtout les panoramas et les photos du contexte...

  • Se poser la question si il est utile d'avoir une accréditation presse ou non.
    Dans les petits festivals, en lieu public c'est généralement non nécessaire. En revanche sur des conventions importantes, cela peut être utile, surtout pour circuler plus librement voir rapidement. Cela peut aussi permettre de dissiper toute ambiguïté quant au droit à l'information...
    De toute manière, le droit de prendre des photos est le même qu'on soit journaliste (ou assimilé) ou non, cela permet d'accéder dans des concerts à des endroits privilégiés par contre, ne faisant pas globalement de photos en concert, je ne peux pas trop en parler...
Le pendant:
  • Repérer les lieux.
    Grosso Modo, savoir qui est , ou du moins qui sera où...
    J'évite de prendre des photos de personne avant d'avoir fait un tour complet... c'est plus une préférence personnelle qu'autre chose.
  • Repérer des événements possibles.
    Si un événement se prête à une prise de photo, et que celles si sont autorisées, cela peut être utile...
  • Éviter de gêner les personnes prises en photo.
    D'une part dans le sens organisationnelle, elles ne sont pas forcement la pour être prise en photos, d'autre part, en évitant de les prendre avec un flash, d'une part parce que le flash a une tendance à dénaturer la lumière, d'autre part parce que ça gène...
    Je retiens deux 'écoles', soit demander à la personne de prendre la pose, soit prendre une photo de la personne dans son activité. Je préfère la seconde, bien que cela ne donne pas forcément de bons résultats, mais au moins, on peut dire que c'est une pose naturelle...
    Enfin je suppose que le fait d'avoir un badge presse ou une accréditation visible change un peu la donne...
  • Si l'événement dure plusieurs jours, transférer sur un autre support les photos si possible.
    Bien qu'il y a peu de risque de saturer la carte mémoire, c'est toujours bien d'avoir une sauvegarde hors de l'appareil photo...
  • Pour les photos de personne connue, toujours prendre une photographie de son nom, si possible...
    Oui oui, vous avez de la mémoire, mais 1500 photos et 2 jours plus tard, saurez vous encore le nom en question?
  • Répondre aux questions:
    Si des personnes posent des questions sur le devenir des photos, ne pas hésiter à leur répondre.
    Maintenant selon le type d'interlocuteur, j'aurai tendance à mettre en avant soit l'usage personnel, soit l'usage pour Wikipédia... Avec des agents de sécurité, j'invoquerai le premier argument, avec des personnes qui peuvent être plus favorables, je hésiterai beaucoup moins à présenter les projets de Wikipédia et à leur proposer de 'valider' les photographies si nécessaires avant de les mettre en ligne...
    C'est avant tout une question de politesse, à partir du moment ou la personne participe à un événement public en tant qu'invité, elle ne peut que très difficilement contester la publication d'une photo la présentant dans les conditions attendues de la manifestation. (En d'autres termes, qu'une photo puisse ne pas plaire est une chose, porter honneur à une personne en publiant une photo 'volée' en est une autre, et même dans ce cas la...)
L'après:
  • Transférer les photos sur l'ordinateur si cela n'est pas déjà fait.
  • Trier les photos.
    Réaliser le premier tri: Éliminer toutes les photos floues ou ayant de sérieux problèmes ou défauts.
    Shift-Del pour les photos floues sous Windows...

  • Faire un second tri,
    se demander quelles sont les photos valables pour Flickr et éliminer les doublons : un appareil peut prendre des prises en rafales, ca ne veut pas dire que vous devez tout publier :o, en général une ou deux photos sont suffisantes.
  • Hiérarchiser, classer les photos.
    Ranger les photos de manière à pouvoir mettre les informations intéressantes plus facilement.
    Cela peut être le nom des auteurs, le lieu de la prise, le jour etc.
    Renommer les photos suivant le schéma suivant me parait assez correct
    - Événement - N°Photo (eg: P0000123)
    cela offre l'avantage d'être sur d'avoir un nom unique par photo...
    C'est probablement le truc le plus chiant et le plus long de toutes les étapes...

  • Ne pas hésiter à corriger la luminosité et le contraste
    si cela est possible de le faire sans dénaturer la photographie.
    Personnellement je préfère éviter d'y toucher, à moins que ce ne soit vraiment nécessaire...

  • Publier les photos (sur Flickr),
    prévoir au besoin:
    • d'utiliser des outils de batch si nécessaire,
    • de ranger les photos dans un ou plusieurs albums,
    • les tags à apposer et bien sur les apposer.


  • Contacter les personnes qui ont manifesté un intérêt pour certaines photos:
    Parfois les personnes qu'on photographie sont intéressées par leur photographie.
    Cela peut arriver qu'elles veuillent voir les photos avant publication, il ne faut pas oublier d'être conciliant...
    Ce n'est pas parce qu'on peut se comporter en "barbare" qu'on doit l'être...
    Encore une fois, ça peut être l'occasion de discuter avec des personnes voir de les sensibiliser au libre...

  • Publier certaines photos sur Commons:
    • Se demander si il ne faut pas faire un autre tri, afin de ne garder que l'essentiel et l'utile.
      Mon raisonnement actuel est que trop de photos nuit à leur visibilité globale.
    • Bien sur, prévoir une description appropriée, une licence, une date, une source (typiquement 'own work'/'travail personnel') afin d'éviter que les photos soient effacées au bout de quelques jours pour cause d'information obligatoire manquantes...
      Après, y a des gens qui disent que les administrateurs de Commons sont méchants et peu polis... je préfère dire 'pas de fumée sans feu...' .
    • On peut aussi songer à
      • utiliser un outil tel que Commonist
        indispensable si on a plus de 50 photos à traiter...
      • un schéma de nommage adapté, pas de doubles espaces dans le nom des fichiers par exemple...
      • la création d'un modèle donnant la description, la géo-localisation et la catégorisation de l'événement.
        Je sais que certaines personnes vont me dire que les modèles gênent à l'interaction des nouveaux utilisateurs, mais bon, les descriptions sont génériques, et au vu de comment les demandes de bots que j'ai posé ont été acceptées et traitées sur Commons, je préfère utiliser un modèle et le corriger une fois que devoir corriger à chaque coup la description de 150 photos à la main... C'est particulièrement vrai pour des fautes d'orthographe non vues sur le moment...
      • des catégorisations supplémentaires à faire pour chaque image... typiquement, pour des photos représentant des auteurs, on peut envisager de créer la catégorie nom + prénom et/ou pseudonyme, avec la mention (author) ou (auteur) à coté, si il existe déjà une catégorie n'ayant rien à voir...
        Cela peut être fait après (ou jamais...) bien sur...

  • Informer
    les contributeurs des projets Wikipédia en relation avec l'événement pour placer les images sur des articles n'ayant pas d'image ainsi que pour placer des liens vers les catégories Commons si nécessaire.
    Le but est évidemment d'avoir des photos utiles... Idéalement Il faut que les photos soient liées à des articles ou à des liens depuis les articles, typiquement par l'utilisation de ce genre de modèle {{Commons|Commons:Category:Toto|Photos de Toto}}...
    En pratique si on peut avoir au moins entre 1 et 3 photos par auteur présent, ce sera bien, si ces photos sont correctement catégorisées et mises sur les articles de Wikipédia, ce sera encore mieux...

Si je dois faire un bilan, je dirai que je passe plus de temps à trier, classer, renommer des photographies qu'à en prendre... Mais c'est indispensable pour que les photos puissent être utiles et visibles. Bien sur, parfois on peut y consacrer plus de temps, parfois moins de temps, à certaines étapes on peut se faire aider ou compter sur d'autres personnes, mais il faut d'abord avoir mis les photographies en lignes pour cela...