Gadget

This content is not yet available over encrypted connections.

Thursday, April 22, 2010

Les fantomes de la Liberté - Illustration des avancées du développement logiciel

Voici un panorama pris il y a bientôt deux ans
avec mon ancien appareil photographique:

Les fantômes de la Liberté...

 On peut constater divers défauts:
  • Les couleurs ne sont pas très réalistes, c'est du au HDR, ca dégouline de partout, ca a l'air radio-actif mais certains aiment ca.
  • il y a des fantômes partout sur l'image.
Basiquement c'est un assemblage de neufs photos, prises à différentes expositions et bien sur à différents moments, le problème c'est que les gens se sont déplacés entre chaque photo. Le drapeau aussi n'est pas terrible, il y avait du vent.

Deux ans plus tard, je reprend les mêmes images, et je ré-assemble à nouveau le panorama avec le même logiciel: hugin.

Il y a eu des améliorations dans le logiciel:
* des corrections de bug.
* l'implémentation d'une méthode permettant de fusionner les expositions directement au niveau d'hugin.
* l'implémentation d'une méthode pour faire des masques d'inclusion ou d'exclusion, permettant de se débarrasser des fantômes...

Ce qui donne ca:

Les fantômes de la Liberté... verion retraitée

La qualité est toujours pas terrible, mais cela est principalement du à mon appareil photo de l'époque:
* Le ciel a de gros problème, du à l'appareil photo.
* Certaines ombres ou parties ne sont pas très belles, problème de qualité de l'image encore du en partie à l'appareil photo.

En pratique si je devais refaire l'opération, je ferais probablement 30 photos, histoire de pouvoir exclure tous les fantômes avec des masques propres.


La pour faire rapide, je sélectionne le ciel, et j'applique un flou gaussien.
Je gomme les ombres et les plus gros problèmes visibles.

Les fantômes de la Liberté...


Les couleurs sont rendues normalement.
Les fantômes n'existent quasiment plus.
Le résultat est bien sur loin d'être parfait, des zones sont trop floues aux limites du ciel, mais l'ensemble est beaucoup plus convenable qu'avant...

Vive les logiciels libres, vive hugin.

Tuesday, April 20, 2010

De la liberté de choisir ou non le libre

Je vois souvent une critique récurrente, presque un maronnier ou un troll, selon le point de vue adopté...

Celle de critiquer à tout prix les solutions non-libres, envers et contre tout, et d'accuser les partisans de ces solutions d'etre non-neutre...

La dernière en date, vient du Framablog, comme quoi ce genre de travers peut arriver à tout le monde, même les gens biens, où il est reproché à des journalistes d'être enthousiastes pour des solutions non-libres, alors que bon, ils ne sont que des journalistes, c'est à dire tout sauf des experts dans le domaine en question...

Sur le fond du débat, je me contenterai de dire qu'un site web marchant est avant tout un site web marchant, qu'il doit avoir une démarche économique viable. Que ce site décide de privilégier les droits d'auteurs (et non la connaissance libre), c'est le choix de ce site. Qu'il décide d'avoir une solution payante et une solution gratuite mais contraignante, c'est aussi son choix, qui peut s'avérer suicidaire à moyen terme. Que des journalistes apprécient certaines parties ou principes du site, c'est leur opinion propre et cela me semble normal pour le site en question de reprendre les bonnes critiques... Pour la qualité de leur jugement, je me référai à mon commentaire précédent sur mon bilan personnel du Mang'Azur 2010, qui est d'un tout autre domaine, mais qui me permet de rappeler que les journalistes ne sont que finalement trop rarement neutres à défaut d'être compétents dans le domaine ou on voudrait bien qu'il le soit...

A mon sens, vouloir dire que Coursdeprof.fr,  c'est le Mal, ne fera pas vraiment avancer le Libre, on forme plus de clans et d'inimitiés que l'on va convaincre l'auditorat recherché. C'est comme dire que 'Microsoft c'est le Mal', ca fait beau, ca donne bonne conscience, mais au final, on est pas plus avancé.

Comme le disent les nombreux commentaires, la meilleure façon de couler ce genre de site peu glorieux, car je dois dire que je n'apprécie pas vraiment la marchandisation du savoir, c'est de combattre les causes de leur succès potentiel: Les solutions fermées, rigides, ne sont que trop contraignantes à l'usage. La meilleure réponse à ce genre de solution reste, à mon avis, d'occuper le créneau et de répondre au besoin mieux que le site en question ne pourrait le proposer. L'utilisation de formats ouverts, libres fait partie des moyens pour y arriver alors le dénigrement ne risque finalement de convaincre que les convaincus et les partisans.

Thursday, April 15, 2010

Cachez ce lien que je ne saurais voir

Une vielle histoire bien française, le fait de vouloir réglementer à tout prix les liens hypertextes...

Thierry Stœhr en parlait déjà en 2007...


3 ans plus tard, il semblerait que le ministère de l'Internet démontre une fois de plus le non-sens qu'est de vouloir réglementer un lien internet.

On peut donc lire:
* qu'un lien doit ouvrir sur une nouvelle fenêtre.
* qu'il doit mentionner le nom du site clairement...
Soit...

Mais surtout un magnifique:
Les informations utilisées ne doivent l'être qu'à des fins personnelles, éducatives, associatives ou professionnelles ; toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires étant interdite.

Cette autorisation ne s'applique en aucun cas aux sites Internet diffusant des informations à caractère raciste, pornographique, xénophobe, polémique ou pouvant, d'une façon générale porter atteinte à la sensibilité du plus grand nombre.
Si le caractère raciste  et xénophobe ne porte pas trop à confusion, le problème se pose sur les autres conditions:
  • Qu'est ce qu'une utilisation commerciale?
  • Qu'est ce qu'une utilisation publicitaire?
  • Qu'entend on par porter atteinte à la sensibilité du plus grand nombre?
  • Qu'est ce qu'un caractère polémique?
Est-ce un ou plusieurs moyens de censurer une critique si la personne liant un site possède une publicité quelconque ou une activité commerciale sur son site ou bien si elle émet simplement une critique pouvant être justifiée mais ne plaisant pas à certaines personnes ?

Sinon vous ne trouverez pas de lien vers le dit-site, je n'ai aucune envie de faire de la publicité aux gens ne le méritant finalement pas...

Tuesday, April 13, 2010

Mang'Azur 2010

Le festival Mang'Azur 2010 s'est terminé.
Festival sur la culture japonaise, l'anime et les mangas.

Le bilan que j'en retiens est globalement très positif:

Les points positifs:

    File d'attente Mang'Azur 2010 (samedi matin)
  • Beaucoup de monde, peut-être trop pour le palais Neptune,  pour ma part, j'avais préféré le Zénith. Ne serait ce que pour se garer facilement et la proximité de la gare pour ceux qui viennent de loin.
    P1320387P1310046 P1310093-colors

  • Beaucoup de gens déguisés ([[cosplayeurs]]), je suis incapable de donner des statistiques, mais je dirai que ca n'a rien à voir avec un salon de bande dessinée, il était difficile de faire 3-4 mètres sans tomber sur une ou plusieurs personnes déguisées.

P1310535P1300721
  • Une très bonne ambiance, que ce soit au niveau des évènements tels que le concours Cosplay, des bénévoles de l'organisation ou des participants divers.
  • Un taux de diffusion des photographies dans les réseaux sociaux assez énorme, plus de 2500 photographies mises sur Facebook en deux jours, comportant pour l'essentiel des photos de cosplay et des évènements du festival, permettant aux personnes déguisées de retrouver leurs photos rapidement, chose inimaginable et impensable il y a cinq ans encore...
  • Une participation du RCT fort sympathique devant l'entrée du festival.

Les points noirs:

  • La fumée des merguez du RCT, le samedi, était limite peu appréciable dans l'enceinte du Palais Neptune mais bon pas de fumée sans feu pour les merguez...
  • Une saturation effective du Palais Neptune, il était difficile de circuler selon les moments...
  • Une couverture par Var-matin que je qualifierai de grotesque... C'est bien la peine de faire un papier sur le festival, en commençant par la fin des "japoniaiseries" de la part de la presse nationale pour alors parler d'érotisme, de mangas X et autres accessoires bidons permettant à nouveau de vomir sur le sujet tout en faisant peur aux bonnes gens... Il est indéniable que ce type de marchandise ait un certain succès, mais de la à le mettre en exergue...  Venant de journalistes, ca ne m'étonne qu'à moitié, ca m'étonnera encore moins quand ce type de média disparaitra...
  •  Des grèves SNCF pas très sympa pour ceux qui viennent de loin...

Friday, April 9, 2010

De retour de Suède

De retour de Suède, après un court mais intéressant séjour pour un workshop à Nyköping (prononcer 'Nichoping').

Ancre de Navire devant l'auberge de jeunesse de Nyköping - P1280858-P1280864



C'est fou ce qu'en bougeant peu, on peut être amené à voir tant de choses différentes:

Coté loisir, je retiendrai:
* la ville de Nyköping.
P1290231














Oxelösund - P1290521
* la ballade en bord de mer à Oxelösund.












Musée F11* le musée F11 à coté de l'aéroport de Stockholm Skavsta consacré à l'aviation de reconnaissance.

Ceux qui se demandent pourquoi j'ai choisi une image comme ca, c'est uniquement parce que la projection utilisée est de type "Bi-Plane"...












Coté Workshop:
Lac de la Gruyère* L'occasion de faire quelques photographies aériennes entre Marseille et Stockholm.
J'ai pas encore tout mis, il y a eu une mise à jour de sécurité sur les serveurs de la fondation qui empêche Commonist (et d'autres applications) de fonctionner...






* Des discussions sur OpenStreetMap, avec tout ce que peut impliquer de géolocaliser des images.

* Des occasions diverses permettant de voir d'autres personnes faisant de la photographie et de constater les différences par rapport au traitement qu'on peut faire d'une photographie, d'échanger des discussions sur des sujets très variés tels que l'Afrique, le très faible taux de personne ayant un compte en Banque en Afrique et l'impossibilité technique qui en découle de faire des campagnes de dons comme on le ferait en Europe ou aux États-Unis.

Je dois dire que j'ai été un peu déçu par le coté technique du Workshop, mais bon, au final, le faible cout et le dépaysement compensent largement...