Gadget

This content is not yet available over encrypted connections.

Saturday, October 16, 2010

Point de situation

Je n'ai pas écrit de billets depuis plusieurs mois...
Probablement par flemme.

Un petit point de situation donc:



Japan Expo
Je suis allé à Japan Expo début Juillet, avec une accréditation presse via l'association Wikimédia France pour la couverture du festival, en compagnie de Okki et des bons bougres de Lord of the Geeks. Au final, un bilan très positif, si on exclue les 17 euros de parking que j'ai payé le vendredi...

J'ai pu prendre des photos du Concert des Morning qui avait lieu le soir, mais j'ignore quand je les publierai et si j'aurai le droit symbolique (comprendre l'approbation des ayants droits japonais) de le faire. Je n'ai pas vraiment eu le temps jusqu'à présent de retravailler ces dites photos, les conditions n'étaient pas très bonnes, le placement imposé, et mon matériel pas forcément adapté. Il est fort probable que je choisisse une quarantaine de photo dans le lot que j'ai pris et que j'essaye d'en tirer quelque chose. De toute manière d'un point de vue encyclopédique, nous avons pu prendre des photos du groupe pendant les divers moment de Japan Expo, donc même si les managers refusent la publication, il y aura toujours des photos pour illustrer les articles. Quoi qu'il arrive, mes remerciements vont au label ayant organisé le concert, c'est à dire SoundLicious.

Au niveau bilan photos, ca fait 288 des 704 photos publiées sur Commons dans la catégorie associée. Ceux qui se demandent d'où sortent ces chiffres, c'est assez simple: il y a un truc.  Au niveau de ce que je retiendrais, le concert de Seikima-II qui était tout simplement grandiose, sinon beaucoup d'activités, beaucoup de contenus, beaucoup de monde, pas mal de cosplayeurs, ainsi que des gens sympathiques...

Pour résumé: un salon très grand dont la fréquentation croit d'année en année. J'ai peur de penser qu'aucun salon du Sud de la France ne puisse rivaliser en taille avec Japan Expo, à tel point que ca en devienne presque un problème, à savoir qu'il y a des gens que je connais que je n'ai pas croisé sur les quatre jours du salon... Il y a aussi des gens que je connais et que j'ai croisé assez souvent et qui m'ont pas reconnus, mais bon ca c'était la magie de la coupe de cheveux d'été.



Festivals de BD & co:

Au niveau BD, le festival de Solliès-Ville s'est déroulé comme d'habitude, j'y ai consacré deux demi-journées, au final, je n'ai pas tant pris de photos que ca pour deux raisons: d'un part les auteurs sont d'une manière globale toujours les mêmes, à quelques exceptions près. D'autre part, il y avait un vent du diable le samedi, ca ne m'a pas très encouragé à rester et j'avais prévu autre chose le dimanche... Au niveau des auteurs que j'apprécie, pas de Valp ni d'André Osi, par contre le tome II d'Ashrel est sorti et est très bien :D. Il me semble que le tome 2 de Napoléon est sorti, mais je n'ai pas encore eu l'occasion de le lire.

Il y a aussi eu en septembre la troisième du festival de BD de Montpellier, doublé d'une inauguration de Statues à Odysseum, coïncidant avec les journées du patrimoine...  Au final ca va donner une soixantaine de photos d'auteur pour Commons, quelques photos de l'inauguration, en prenant bien soin de ne pas montrer les statues, puisqu'elles sont protégées par le droit d'auteur... ca va aussi donner des panoramas depuis le haut de l'arc de triomphe, dans le jardin des plantes de Montpellier, et du cote de la fac de médecine.


Workshop Photo à Paris
Je suis allé début septembre à Paris pour le workshop photo francophone organisé par Rama il y avait des présentations intéressantes, même si le deuxième jour ne s'est pas forcément goupillé comme j'aurai pu le penser. Peut être parce que Paris ne m'attire pas tant que ca. J'ai tenté de présenter ce qui me semblait être les bases des théories permettant de réaliser des panoramas, mais je sens qu'il faudra que je retravaille cette présentation, je ne me suis pas senti du tout à l'aise, que ce soit d'un point de vue logique ou sensationnel. Il y a des notes ici et la pour ceux que ca intéresse...


Divers
Ah oui, j'allais oublier Blizzard a réussi à couler ma productivité pendant ces vacances en sortant Starcraft II. Maintenant que j'ai terminé la campagne en long, en large, en brutal et en travers, et que je m'aperçoit que j'ai que très peu d'attrait pour le Ladder, bien que j'en arrive à apprécier des replays commentés sur youtube que ce soit des commentaires serieux ou ayant un certain attrait comique et burlesque non négligeable (du genre de celui-ci, à 10 minutes et 45 secondes, pour ceux et celles que ca intéressent...). On notera l'ironie du sujet, puisque la page qui leur est consacrée sur Wikipédia est proposée à la suppression: Il n'y a pas grand chose à dire sur le sujet même, si ce n'est que des parties commentées en français, avec une certaine qualité, il n'y en a pas tant que ca, et que effectivement, dans le domaine en question ils sont assez voir très connus. Maintenant le problème reste que c'est relativement récent, et que la notoriété que certains refusent actuellement viendra tôt ou tard via les médias spécialisés plus traditionnels.




Il y a eu aussi des moments sympathiques, que ce soit du coté de l'AFJ (l'association qui organise le Mang'Azur) avec un pique-nique fin aout ou de l'association Seibu qui étaient présents sur le festival BD de Montpellier, ca a été l'occasion de faire quelques séances de photos orientés Cosplay... Au final, ca fait plaisir à pas mal de monde, et je n'ai pas de personnes venant râler que la photo que j'ai prise de lui sur tel ou tel festival est moins bien qu'une photo par un pro faite en studio... j'exagère un peu mais bon, c'est un peu mon sentiment à la longue...



Devenir de ce blog
tout ca pour dire que j'ignore ce que va devenir ce blog, j'ai du mal à trouver le courage de rédiger des billets... peut être que je vais m'en servir plus pour des micro billets plus en lien avec l'actualité ou avec ce que je compte faire... On verra bien...

Tuesday, June 22, 2010

Montpellier In Game

Petit bilan du Montpellier in Game...

Un festival organisé par l'agglomération de Montpellier, tout comme 'O Tour de la Bulle', me semble-il...

C'était la première édition, dans un des lieux de Montpellier digne d'accueillir un festival sur Montpellier, à savoir le Corum.


Je dois dire que je suis un peu déçu pour deux raisons:

  • Le manque de place. Une seule aile avec un étage du Corum était réservé, l'amphi Pasteur était aussi réservé, mais au final, c'était extrêmement exigu. On peut comprendre que pour la première édition, ils n'aient pas voulu tenter le paris de réserver tout le Corum, je suppose que la facture ne doit pas être la même, même si c'est l'agglomération qui doit probablement gérer ca en interne, il faut signaler que le festival était gratuit.

  • Des cosplayeurs présents mais utilisés comme 'bouche-trous'. C'est un peu une chronique d'un échec annoncé: Il y a eu un concours cosplay d'annoncé, dont la gestion a été déléguée à l'association Seibu. Jusque la, pas trop de surprise. Le hic vient du fait que les moyens techniques et d'encadrement du lieu organisant, n'ont, comme d'habitude, pas suivi. Le concours cosplay était prévu sur une scène de 4 mètres sur 3, y compris pour des groupes pouvant comporter jusqu'à 6 personnes. En ajoutant que cela se déroulait dans la dernière salle, en même temps que la PES League, cela devenait juste irréaliste et ingérable.
    On peut vraiment se poser des questions quand on voit qu'on arrive à remplir un amphi de 800 personnes sur Toulon (avec des gens qui sont prêt à faire la queue pour y rentrer) et que sur Montpellier, l'organisation d'un festival qui se veut 'international' daigne allouer une scène de 12m² pouvant accueillir 100 spectateurs. La cerise sur la gâteau, étant bien sur quand l'organisation du festival se plaint de la prestation des cosplayeurs quand elle demande à ces derniers de faire bouche-trous entre deux remises de prix en soirée et dans l'après-midi du dimanche, avec un passage de 15 minutes éclair sur scène et des conditions techniques plus que douteuses sans même leur avoir laissé la possibilité de vérifier la scène ou les moyens techniques... 
Bon bien sur, on me dira que le cosplay c'est pas le plus important, ou je serai bien d'accord, mais ce n'est pas une raison, pour:
  • déranger des associations, déranger des personnes venant parfois de loin.
  • les accuser de tous les maux, histoire de pouvoir se dédouaner des fautes techniques résultant du manque de prévoyance, voir de compétence?
  • se permettre de ne pas traiter humainement et avec le respect qu'il se doit les participants, quels qu'ils soient..
Sinon du coté de Wikipédia et Commons, cela va se traduire par une cinquantaine de photos d'ambiance et quelques photos de créateur de jeux venus sur Japon à savoir Katsuhiro Harada et Koji Okada. 

Je pense que la priorité sera, avant de vouloir prétendre à une portée internationale, de songer à occuper tout le Corum et à donner des moyens corrects à tous les stands pour faire une animation digne de ce nom...

Wednesday, June 9, 2010

JapaNîmes - Petit bilan personnel

Je fais un petit bilan personnel du JapaNîmes: (organisé à Nîmes)


En chiffres:
(les chiffres correspondent aux nombres de photos que j'ai fait, avant triage et élimination des photos floues ou trop redondantes...)

Au final j'ai regroupé les photos cosplay + zombies + seibu ensemble...  Ca ira sur Flickr et Facebook avec des galeries associées... même chose pour les deux concours cosplay... n'ayant pas envie de froisser des susceptibilités, je ne les mettrai pas sur Commons. d'une part, le statut d'œuvre dérivée est discutable bien qu'il existe un modèle {{Costume}} sur Commons, d'autre part, je n'ai pas spécialement envie de me prendre la tête et de m'attirer des embrouilles avec les histoires du droit à l'image et les possibles exploitations commerciales par un ré-utilisateur: Certes Commons ne s'occupe pas du droit à l'image, se contentant d'apposer le  bandeau idoine, mais dans le cas très spécifique nous intéressant, je n'ai pas envie d'induire en erreur un ré-utilisateur en apposant une licence libre sur la photographie d'un Cosplay. Je considère juste que je renonce aux droits patrimoniaux liés au droit d'auteur de la photographie, ce qui n'inclue évidemment pas le droit à l'image d'une personne photographiée et autorise par la même au cosplayeur d'exploiter la photographie le représentant de la manière qu'il le désire, y compris en interdisant son utilisation commerciale, cas le plus probable ici.


En revanche, je mettrai probablement les photos d'Ambiance, de Zombies, de Marcus , des Noobs , des Auteurs de BD et de Livre et de [[Blablaland]] sur Commons, ce qui devrait représenter entre 200 et 300 images. Ca tombe bien, une catégorie Commons affiche par défaut jusqu'à 200 images, donc l'idéal est de ne pas dépasser ce nombre.
JapaNîmes - Marcus - P1410111


Pour revenir sur l'évènement en lui même:
Les points négatifs:
  • Une chaleur torride et excessive, la journée du samedi a été particulièrement abominable sur ce point-la, avec une température moyenne de 30 à 40°C, il faisait moins chaud en plein soleil dehors que dedans à l'ombre...
  • Un effet 'hangar' avec énormément de bruit parasite.
  • Des problèmes techniques sur la journée du Samedi, particulièrement pour le Cosplay, avec l'absence de la vidéo et la présence d'une batterie sur la scène non déplaçable...
  • L'espace de projection était, à mon avis, un petit échec: avec le son résiduel et la lumière ambiante, c'était je pense très difficile d'apprécier les projections qui étaient prévus... 
    Sans parler que d'un point de vue qualitatif, c'est pas vraiment original de passer le premier épisode de Full Metal Alchemist: Brootherwood quand sort au Japon l'épisode 60 la même semaine et que des fansubs sont disponibles dans la foulée...
    Mais bon, les conventions n'ont jamais été le lieu pour voir des nouveautés en anime, je me souviens qu'on avait droit à des trucs qui avait entre deux et dix années de retard, on est passé à 1 an de retard, c'est un progrès manifeste, mais au final, je ne pense pas que les organisateurs soient à blâmer...
    On peut aussi noter qu'avant les éditeurs étaient présents en Salon, il y a quelques années et qu'on ne les voit plus trop, Je parle pour les salons que j'ai fait, il y a 7-8 ans, c'est probablement dû au fait qu'il y ait beaucoup plus de Salons et plus de concurrence avec l'avènement d'internet, et donc moins de frais annexes à dépenser...
JapaNîmes - Cosplay Libre - P1400415
Les points positifs:

  • Une très bonne ambiance.
  • Pas mal de fréquentation.
  • Des cosplayeurs présents.
  • Des zommbbbbiies.
  • Une statue sympathique mais ne pouvant pas aller sur Commons en elle-même, par contre une inclusion fortuite pourrait probablement aller sur Commons... Vous avez rien lu, moi non plus, hein, chuuuut!.
  • Les Noobs et Marcus en force, Marcus partageant des toasts de Nutella avec ses fans et Sparadrap prêt à faire n'importe quoi pour poser face à Masterchief de Halo :D
P1400769
  • Les animations habituelles: Concours Cosplay, défilé de mode, concours Karaoke, démonstration d'arts martiaux, jardin japonais etc.
  • Tout de même pas mal de diversité au niveau des stands, que ce soit d'un point de vu commercial, anime, goodies, vêtement. ou plus traditionnel: boutique de thé, restauration traditionnelle avec un petit espace culturel... 

Si je voulais être négatif, je dirai que l'événement s'apparentait à un 'Go Play One' dans une salle plus grande, avec une entrée payante, plus de bruit et plus de chaleur, mais aussi plus de monde et donc de cosplayeurs. Les mauvaises langues diront que ca pouvait manquer d'activité, mais bon, pour ma part, je me suis occupé en faisant des photos de cosplayeurs et en couvrant les divers stands pouvant avoir du potentiel encyclopédique pour Wikipédia, tout en faisant des plans d'ensemble... 
 
Pour revenir sur la manifestation, je pense que le problème principal est que, à mon avis, une salle de type 'hangar / grande salle ouverte ne convient tout simplement pas: Il n'y pas de possibilité d'avoir une section calme pour des projections, des conférences ou des démonstrations diverses nécessitant l'attention d'un auditoire, il est difficile d'envisager des des concerts sans que tout le reste de la manifestation ne soit gêné par le bruit de fond généré.

Je ne connais pas trop la ville de Nîmes et j'ignore si des alternatives viables sont possibles. A Toulon, au final, le [[Palais Neptune]] est pas si mal que ca pour le Mang'Azur. Le Zénith de Toulon a aussi des avantages, si on exclue la facture qui y ait liée pour sa location, mais je ne pense pas qu'il y ait de structure équivalente à Nîmes qui soit digne de ce nom, ou alors ce que j'ai vu du parc des expositions n'était pas représentatif. Il convient aussi de noter que le fait de ne pas trouver de distributeur de billets dans ce lieu est saugrenue. J'estime pour ma part que ca devrait être au parc des expos de s'équiper convenablement et pas aux manifestations de devoir louer ce genre d'équipement...

Pour conclure, je dirai que c'est une convention qui a du potentiel mais à condition de lui trouver un lieu approprié: c'est à dire modulaire, permettant de séparer les activités tout en réduisant la nuisance sonore et la chaleur. Un lieu qui permette à la convention d'avoir une âme et un fil conducteur.

Tuesday, June 1, 2010

Comédie du Livre 2010 - Petit bilan personnel

Le weekend dernier a eu lieu la Comédie du Livre à Montpellier.

J'ai donc pris mon appareil photo, mes affaires et je suis allé faire des photos...

Je dois dire que le vendredi, je suis allé faire mes achats en Ville, un petit tour pour réapprovisionner mon stock de manga (10 volumes de Berserk achetés), le dernier volume sorti de La Roue du Temps (en anglais) par Feu Robert Jordan et Brandon Sanderson, ce dernier ayant repris le flambeau au douzième volume. Je me suis contenté de photos d'ensembles sans trop faire attention histoire de flanner.

Les choses sérieuses ont commencé le samedi, ou j'ai décidé de commencer à prendre les auteurs individuellement parlant, en faisant portrait par portrait et en tentant de donner les explications du pourquoi des photos quand on me le demandait:
"Photos pour le dépôt d'image de Wikipédia, Wikimédia Commons, j'avais pris de la documentation, mais elle s'est averée trop longue à lire avec l'usage..."

Il faisait chaud... pas beaucoup de vent, je dois dire que j'ai trouvé les tentes des auteurs de littérature particulièrement pénibles à photographier, étant donné qu'il n'y avait pas ou peu d'ombre. J'ai ensuite fait quelques photos des tentes sur l'explanade pour finalement aller photographier la fin du concours cosplay organisé par l'association Seibu...


Sur le dimanche, même topo, excepté qu'il y avait un petit vent qui manquait cruellement le samedi... Je me suis concentré sur l'esplanade, en finissant par les auteurs de BD. Il y avait une tente ou je suspecte que des auteurs étaient présents devant l'entrée du Corum, mais n'ayant vu aucun nom d'auteur, j'ai décidé de l'ignorer, n'envisageant pas de mettre en ligne des photos de supposé personnalité sans connaitre leur nom... J'ai probablement manqué pas mal d'auteur de BD, mais je suis parti du principe que ceux la, je pourrai les prendre en photos sur les évènements à venir...


Au niveau chiffres ca donne ceci:

A peu prés 1500 photos prises.

24 go d'images en incluant les raws mais en ayant fait du tri, en ayant supprimé les photos floues, les photos des plaquettes des auteurs, se répartissant plus ou moins ainsi:
  • 20 go de raws.
  • 4 go d'images de jpeg à 98 en qualité.
Sur les 4 go d'images, la répartition après tri est la suivante:
  • 400 mo de photos du cosplay (pas de raws).
  • 458 mo de photos pris au Zoo de Montpellier le samedi matin.
  • 680 mo sur les photos d'ensemble. (grosso modo, l'intérieur des tentes au grand angle)
  • 2.5 go de photos de portrait d'auteur.
  • 150 mo de photos sans rapport avec la Comédie du Livre.
Sur les portraits d'auteurs je suis actuellement à 588 photos, et je tente de réduire ce nombre, le nombre de photos nuisant à la visibilité générale.

D'un point de vue technique, je pense que 95% des photos n'ont pas besoin d'être retraités, les 5% restant étant justifié par des problèmes de visage au teint verdâtre, ce qui me laisse pondérer l'utilité de conserver des raws ad vitam eternam... allons bon, les disques durs ne coutent pas cher, il sera tant d'investir dans un bon RAID de plusieurs terra-octets bientôt...



Ces photos représentent un peu plus de 200 auteurs sur les 400 plus ou moins présents ou annoncés. Le fait que je n'en ai pas fait plus s'explique assez simplement:
  • Certains n'étaient pas présents au moment ou je suis passé devant leur tente.
  • Une partie des auteurs a changé de place tout au long du weekend, interdisant de faire un bilan 'auteur pris en photo / auteur pas pris encore en photo'.
  • Certains, une minorité n'ont pas souhaité être photographiés.

Les uploads viendront dans les jours qui suivent, d'abord sur Flickr puis sur Commons...

Tuesday, May 11, 2010

All your porn are belong to Jimbo - point de situation

Je fais un point sur la situation, pour ceux qui auraient envie de comprendre et j'y ajoute quelques unes de mes réflexions:

L'affaire pour moi commence vendredi dernier (le 7):
Jimbo part en croisade contre ce qu'il estime des fichiers pornographiques. Il en résulte un effacement d'un certains nombre d'images (environ 80). J'ignore les antécédents précédents, je suppose qu'ils devaient y en avoir mais que ca n'avait rien de bien important.
Certains administrateurs de Commons ont vu l'action, qui visait notamment des fichiers en usage sur les différentes Wikipédias et projets de la fondation et ont procédé à annuler les effacements, un fichier n'étant pas vraiment effacé mais mis hors-ligne et pouvant donc être remis en ligne par la suite. Il s'est alors déroulé  une wheel war (dispute au sujet de quoi faire) ou Jimbo a fini par déclarer plus ou moins son intention de "retirer le statut d'administrateur aux personnes allant contre lui et a incité d'autres administrateurs à continuer avec lui la purge tout en disant aux autres que la discussion des suppressions se ferait après coup." Pour faire simple, cela revient à tirer puis poser les questions au suspect une fois qu'il est mort.


Les effacements réalisés sont consultables ici.
Au final c'est environ 600 fichiers qui auront été effacés sur le moment.

Certains administrateurs ont alors démissionné de leur fonction en protestation.
Le problème est simple: L'action de Jimbo a été imposée, n'a été a aucun moment consensuelle et a semblé venir tout droit de sa propre personne sur aucune base légale compréhensible: Les images dites 'pornographiques' sont régulièrement effacées de Commons, les images pédo-pornographiques ne sont pas légales et peuvent ếtre effacées à tout moment par la Fondation sur demande du FBI ou d'autorité judiciaires compétentes. Les effacement portent en fait sur des images pouvant choquer certains publics: la politique de Commons (et de la Fondation) est de ne pas pratiquer la censure, certes une femme dénudée peut choquer, mais c'est difficile de montrer l'anatomie humaine sans image. Le principe est de considérer que des images peuvent avoir un intérêt éducatif, même si elles ne sont pas utilisées sur Wikipédia à un instant donné.

Il existe aussi un bot, appelé le delinker, qui passe régulièrement sur tous les projets: son but est de lutter contre les liens morts, quand une image est effacée de Commons, et qu'elle etait utilisée, le delinker passe alors pour retirer le lien vers l'image. Elle est donc "délinkée". L'effacement d'une image pouvant avoir des répercussions sur la présentation d'un article, il est donc dans les usages et la normalité de procéder aux effacements que si il est inévitable, généralement pour respecter la Loi, notamment en cas de violation du droit d'auteur. Parfois l'effacement peut être pratiqué pour d'autres raisons, il est alors discuté dans une Deletion Request ou le pour et le contre sont discutés afin de prendre la meilleure décision, en incluant les aspects légaux, ces derniers dominant généralement la décision prise, il s'agit avant tout de respecter la Loi, pas de prendre une décision idéologique. C'est un processus parfois long, mais nécessaire, qui évite que des effacements ne cassent trop les articles illustrés des Wikipédias: Il n'y a en effet pas que la Wikipédia française, il y en a une par langue, anglaise, française, allemande pour ne nommer que les trois plus importantes en taille. Il y a aussi des projets tels que WikiNews, WikiBooks et WikiSources qui utilisent aussi ces images.

L'action de Jimbo est donc problématique, car il faut intervenir derrière le delinker en cas de restauration d'image et il faut le faire sur tous les wikis de la fondation, ce qui représente plus de 300 wikis. On ne peut pas non plus dire: on va couper le delinker, car cela présente le risque que certaines personnes passent sur les projets et retirent à la main les liens rouges: Les effacements du délinker sont tracées et on peut dresser la liste de ce qu'il a délinké, ce qui est plus difficile voir impossible pour des personnes retirant des liens rouges à la main. On peut donc savoir ce que le délinker a réalisé comme effacement, le problème est juste d'aller sur tous les projets et d'annuler à la main chaque intervention... Cela représente une perte de temps non négligeable.


Il y avait bien une affaire 'Sanger' en cours, où  Larry Sanger , le "co-fondateur" de Wikipédia accuse Wikipédia et Commons d'hébeger du contenu potentiellement pédo-pornographique,  mais les effacements réalisés concernent des images à caractère sexuel et érotique en somme toute tout à fait classiques. Ca n'a donc rien à voir.

Le vote sur Meta qui avait été initié pour demander le retrait du founder flag de Jimbo (droit permettant alors de s'attribuer tous les pouvoirs techniques sur les wikis de la fondation) suite à une autre affaire concernant Jimbo et la Wikiversity anglaise a alors été ré-activé. Le but n'est pas tellement de protester contre la décision, mais contre la façon d'y arriver et de procéder. La justification est simple: Le consensus est la règle sur les différents projets, et nul n'est sensé s'en passer ou passer outre:
En trois jours, plus de 300 votes favorables ont été enregistrés alors que les votes 'contre' ont difficilement dépasser les 100 votes. Il y a aussi eu une pétition parallèle à l'intention de Jimbo qui a eu le même genre de résultat, pétition qui lui demandait de bien vouloir respecter les processus habituels auxquels tous les utilisateurs sont soumis.

Il y a eu plusieurs réactions intéressantes:
* Celles des contributeurs qui en majorité n'ont pas approuvé l'action de Jimbo, probablement pour le non-respect du consensus et la méthode employée.
* L'attitude d'une partie des membres du board qui se sont exprimés en premier et dont la position a consisté plus ou moins à défendre Jimbo. On notera notamment le mail de Ting Chen sur fondation-l et la réponse formulée par Anthère, qui traduit à mon avis très bien une partie du malaise perçu: Ting Chen a sur le moment estimé que c'était à la fondation de définir la portée (le scope) des projets et qu'un consensus ne pouvant être atteint par les utilisateurs de Commons sur ce qui est éducatif, c'est donc logiquement à la fondation (et à Jimbo) et le faire. Florence a, me semble-il, rappelé que cela devrait être les utilisateurs des projets qui définissent le Scope et donc le contenu et non le board de la fondation, la fondation étant avant tout présentes pour des contraintes techniques et non éditoriales.

Suites aux multiples votes sur Meta, Jimbo a annoncé qu'il avait limité les pouvoirs administratifs de son 'founder' flag: grosso modo: ce flag ne confère maintenant qu'un droit de lecture du contenu pouvant avoir été effacé, il ne lui ai plus possible de s'attribuer les pleins pouvoirs techniques de manière directe, il ne peut plus non plus supprimer des contenus de sa propre initiative.

Une policy, c'est à dire un ensemble de règles contraignantes, est discutée actuellement sur Commons au sujet du contenu à caractère sexuel
Maintenant, je ne vois pas beaucoup d'espoir que-celle ci aboutisse: par son action, Jimbo a radicalisé les intervenants, certains sont pour la suppression des contenus, d'autres sont contre, au nom de la lutte contre la censure. Pour ma part, ce genre de contenu ne m'intéresse pas vraiment, je me contenterai d'appliquer les règles existantes sans devoir faire trop de concessions. Je ne crois pas qu'effacer des contenus au nom du puritanisme (ou pour tout autre raison d'ordre moral ou culturel) soit la meilleure des réponses à formuler. Je ne crois pas non plus que  crier que ce genre de contenu est présent et en faire la publicité soit aussi la meilleure des choses.


Je me pose aussi la question du pourquoi de l'action de Jimbo: Est-ce pour faire diversion face aux propos de Sanger? Est-ce par peur de perdre des fonds suite à une campagne de dénigrement organisée par Foxnews? Est-ce un moyen d'affaiblir Commons, j'ai du mal à croire qu'il n'ait pas envisagé que cela se terminerait en levée de bouclier contre lui et que cela foutrait un bordel monstre sur Commons. Je me demande quel peut-être l'intérêt d'affaiblir Commons et les projets de la fondation par ricochet. En somme, déjà que je n'avais que très moyennement confiance en Jimbo, le peu qui restait est probablement et définitivement partie avec cette histoire. J'ai l'impression qu'avoir lancé cette nouvelle affaire va plus nous nuire qu'autre chose, les journalistes qui peuvent et vont rapporter les événements ne comprenant pas forcément tous les tenants et aboutissants de l'histoire, le risque de tout mélanger et de raconter n'importe quoi étant, comme d'habitude, enorme.

Friday, May 7, 2010

All your porn are belong to Jimbo

Sa Majesté Saint-Jimbo l'a décidé: Plus de matériel pornographique (ou à tendance sexuelle) sur Wikipédia et donc sur Commons...

Il y a donc déjà un article de presse ici et de nombreuses discussions la

Le problème, car bien sur il y en a un, c'est que Jimbo a décidé apparemment dans son coin, d'effacer les images qu'il estimait pornographique de Commons,
provoquant le retrait des liens sur les Wikipédias associées dans la foulée...

Il y avait bien sur une policy en discussion, mais Sa Majesté en apparemment décidé que ce n'était pas concluant...

Bilan de la journée (pour l'instant):

  • Des images de porno ont virées, effectivement, mais ca a peu prés tout le monde est d'accord pour qu'elles dégagent...
  • 6 administrateurs partis.
  • Des images datant de 1875 effacées, certaines restaurées, d'autres non...
  • Des images considérées comme érotiques car montrant certaines parties du corps humain (ex:les seins) effacées et qui n'avaient pas forcément les attributs de ce qu'on pourrait qualifier de pornographique... (Vive le puritanisme...)
  • Une discussion abracadabrante sur Irc ou Saint-Jimbo nous dit qu'il connait des petits nenfants péruviens qui auront un jour un OLPC et qui seraient potentiellement traumatisés de voir des images pornographiques sur Wikipédia...

Donc la suppression se veut immédiate et sans appel. Il est d'ailleurs question de supprimer les images puis de discuter de la policy à appliquer... J'appelle cela le fait du Prince, et je trouve pas que ce soit la meilleure façon de régler le problème...

Coyau en parle ici d'ailleurs

Affaire à suivre...

Un RFC initié lors de la controverse sur la fermeture de la Wikiversity anglaise par Jimbo a été ré-initiée sur meta la, une pétition a aussi été initiée ici.

Mise à jour:
Jimbo a modifié les pouvoirs du flag 'founder' pour que ce dernier ne donne plus qu'un accès en lecture et ne permette plus des interventions en écriture. Il n'est donc a priori plus nécessaire d'aller voter sur meta.

Wednesday, May 5, 2010

Japan Matsuri: Petit bilan personnel



De retour du Japan Matsuri à Montpellier...

Un petit bilan personnel:



Aspects positifs:
Heiwa Daiko - Japan Matsuri - Montpellier - P1330576


  • Les concerts, que ce soit par Heiwa Daiko (vendredi soir), Hitt (samedi après-midi), Fumie Hihara (samedi soir) ou bien encore l'ensemble Sakura. (Note: Il y avait aussi DJ Réno, mais j'étais trop claqué physiquement pour rester y assister.)
  • Des cosplayeurs / gens déguisés, qui étaient venus parfois de loin...

P1350012
  • Un concours cosplay, à mon avis réussi, il était certe modeste, mais l'ambiance était la, on me dira que les prestations étaient inégales, avec des problèmes techniques.

    Certes on me dira que 10 cosplays individuels et 4 groupes ce n'est pas terrible en comparaison du Mang'Azur, mais bon ayant vu des cosplays organisés sur Montpellier auparavant, je dois dire que ce chiffre me semble tout à fait raisonnable.

    Je n'ai pas non plus envie de rentrer dans le débat 'cosplay fait main' contre 'cosplay acheté', je pense que le problème principal n'est pas la: il faut quand même avoir le culot de monter sur scène dans le cas d'un concours cosplay et ce n'est pas forcément donné à tout le monde d'y arriver.

    A noter que la prestation de Chibi Sud team était sympathique, la prestation hors concours l'était tout aussi. J'ai bien apprécié l'ingéniosité déployé par les membres des l'association Seibu qui organisait le cosplay pour faire patienter le public quand des problèmes techniques sont arrivés...

  • Une bonne ambiance, d'une manière globale, si on exclue le public non connaisseur qui a probablement été décu pour les points que je vais énoncer... 

Aspects négatifs:

  • Un manque flagrant d'organisation: Le programme sur le net était certes disponible; mais pas vraiment respecté. Il a été impossible de se renseigner sur place pour avoir un programme exact: l'accueil du Salon n'était au courant de ce qui se passait...  
  • Un manque de communication de la part des organisateurs: il y aurait pu y avoir beaucoup plus de monde...
  • Trop petit, deux salles principales, une avec des stands commerciaux, l'autre avec une configuration étrange (salle basse avec miroirs) pour les jeux vidéos, les stands culturels et le stand Seibu. J'aurai bien vu une salle de plus.
  • Pas assez d'activités en début de journée. Il aurait probablement fallu se contenter de deux jours, et répartir les activités du vendredi sur le weekend.
    P1340418 - Maneki-neko
    • Détail me chagrinant: toutes les peluches Totoro que j'ai examiné étaient 'Made in China', j'en ai même trouvé une avec un pseudo certificat d'authenticité...
    • Autre petit point de détail: le riz 'al Dente' n'est à ma connaissance pas un canon de la cuisine japonaise.
    Tous ces points de détail font que j'ai le sentiment qu'une bonne partie des gens qui sont restés peu de temps ont du repartir furieux, ce qui en soit me désole un peu, car qu'il aurait suffit de peu de chose pour améliorer la situation: Un programme affiché à divers endroits de manière bien visible, en mettant plus de communication et de publicité en amont...

    Effet Mang'Azur 2010

    Petit post habituel comparatif de ce que j'appelle l'effet Mang'Azur:
    c'est à dire l'impact du festival sur la fréquentation de mon site sur Flickr.

    effet mangazur 2010

    Cette année ca a été:
    • 5748 hits le premier jour.
    • 4920 hits le second jour.
    • moins de 1000 hits le troisième jour.
    C'est à peu près les même chiffres que l'an passé, pas d'augmentation notable, que j'explique par le fait  que beaucoup plus de gens ont récupéré les images via Facebook et non Flickr et que ces hits représentent les visiteurs venant du forum ou j'ai posté les liens vers les images du Mang'Azur...

    Thursday, April 22, 2010

    Les fantomes de la Liberté - Illustration des avancées du développement logiciel

    Voici un panorama pris il y a bientôt deux ans
    avec mon ancien appareil photographique:

    Les fantômes de la Liberté...

     On peut constater divers défauts:
    • Les couleurs ne sont pas très réalistes, c'est du au HDR, ca dégouline de partout, ca a l'air radio-actif mais certains aiment ca.
    • il y a des fantômes partout sur l'image.
    Basiquement c'est un assemblage de neufs photos, prises à différentes expositions et bien sur à différents moments, le problème c'est que les gens se sont déplacés entre chaque photo. Le drapeau aussi n'est pas terrible, il y avait du vent.

    Deux ans plus tard, je reprend les mêmes images, et je ré-assemble à nouveau le panorama avec le même logiciel: hugin.

    Il y a eu des améliorations dans le logiciel:
    * des corrections de bug.
    * l'implémentation d'une méthode permettant de fusionner les expositions directement au niveau d'hugin.
    * l'implémentation d'une méthode pour faire des masques d'inclusion ou d'exclusion, permettant de se débarrasser des fantômes...

    Ce qui donne ca:

    Les fantômes de la Liberté... verion retraitée

    La qualité est toujours pas terrible, mais cela est principalement du à mon appareil photo de l'époque:
    * Le ciel a de gros problème, du à l'appareil photo.
    * Certaines ombres ou parties ne sont pas très belles, problème de qualité de l'image encore du en partie à l'appareil photo.

    En pratique si je devais refaire l'opération, je ferais probablement 30 photos, histoire de pouvoir exclure tous les fantômes avec des masques propres.


    La pour faire rapide, je sélectionne le ciel, et j'applique un flou gaussien.
    Je gomme les ombres et les plus gros problèmes visibles.

    Les fantômes de la Liberté...


    Les couleurs sont rendues normalement.
    Les fantômes n'existent quasiment plus.
    Le résultat est bien sur loin d'être parfait, des zones sont trop floues aux limites du ciel, mais l'ensemble est beaucoup plus convenable qu'avant...

    Vive les logiciels libres, vive hugin.

    Tuesday, April 20, 2010

    De la liberté de choisir ou non le libre

    Je vois souvent une critique récurrente, presque un maronnier ou un troll, selon le point de vue adopté...

    Celle de critiquer à tout prix les solutions non-libres, envers et contre tout, et d'accuser les partisans de ces solutions d'etre non-neutre...

    La dernière en date, vient du Framablog, comme quoi ce genre de travers peut arriver à tout le monde, même les gens biens, où il est reproché à des journalistes d'être enthousiastes pour des solutions non-libres, alors que bon, ils ne sont que des journalistes, c'est à dire tout sauf des experts dans le domaine en question...

    Sur le fond du débat, je me contenterai de dire qu'un site web marchant est avant tout un site web marchant, qu'il doit avoir une démarche économique viable. Que ce site décide de privilégier les droits d'auteurs (et non la connaissance libre), c'est le choix de ce site. Qu'il décide d'avoir une solution payante et une solution gratuite mais contraignante, c'est aussi son choix, qui peut s'avérer suicidaire à moyen terme. Que des journalistes apprécient certaines parties ou principes du site, c'est leur opinion propre et cela me semble normal pour le site en question de reprendre les bonnes critiques... Pour la qualité de leur jugement, je me référai à mon commentaire précédent sur mon bilan personnel du Mang'Azur 2010, qui est d'un tout autre domaine, mais qui me permet de rappeler que les journalistes ne sont que finalement trop rarement neutres à défaut d'être compétents dans le domaine ou on voudrait bien qu'il le soit...

    A mon sens, vouloir dire que Coursdeprof.fr,  c'est le Mal, ne fera pas vraiment avancer le Libre, on forme plus de clans et d'inimitiés que l'on va convaincre l'auditorat recherché. C'est comme dire que 'Microsoft c'est le Mal', ca fait beau, ca donne bonne conscience, mais au final, on est pas plus avancé.

    Comme le disent les nombreux commentaires, la meilleure façon de couler ce genre de site peu glorieux, car je dois dire que je n'apprécie pas vraiment la marchandisation du savoir, c'est de combattre les causes de leur succès potentiel: Les solutions fermées, rigides, ne sont que trop contraignantes à l'usage. La meilleure réponse à ce genre de solution reste, à mon avis, d'occuper le créneau et de répondre au besoin mieux que le site en question ne pourrait le proposer. L'utilisation de formats ouverts, libres fait partie des moyens pour y arriver alors le dénigrement ne risque finalement de convaincre que les convaincus et les partisans.

    Thursday, April 15, 2010

    Cachez ce lien que je ne saurais voir

    Une vielle histoire bien française, le fait de vouloir réglementer à tout prix les liens hypertextes...

    Thierry Stœhr en parlait déjà en 2007...


    3 ans plus tard, il semblerait que le ministère de l'Internet démontre une fois de plus le non-sens qu'est de vouloir réglementer un lien internet.

    On peut donc lire:
    * qu'un lien doit ouvrir sur une nouvelle fenêtre.
    * qu'il doit mentionner le nom du site clairement...
    Soit...

    Mais surtout un magnifique:
    Les informations utilisées ne doivent l'être qu'à des fins personnelles, éducatives, associatives ou professionnelles ; toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires étant interdite.

    Cette autorisation ne s'applique en aucun cas aux sites Internet diffusant des informations à caractère raciste, pornographique, xénophobe, polémique ou pouvant, d'une façon générale porter atteinte à la sensibilité du plus grand nombre.
    Si le caractère raciste  et xénophobe ne porte pas trop à confusion, le problème se pose sur les autres conditions:
    • Qu'est ce qu'une utilisation commerciale?
    • Qu'est ce qu'une utilisation publicitaire?
    • Qu'entend on par porter atteinte à la sensibilité du plus grand nombre?
    • Qu'est ce qu'un caractère polémique?
    Est-ce un ou plusieurs moyens de censurer une critique si la personne liant un site possède une publicité quelconque ou une activité commerciale sur son site ou bien si elle émet simplement une critique pouvant être justifiée mais ne plaisant pas à certaines personnes ?

    Sinon vous ne trouverez pas de lien vers le dit-site, je n'ai aucune envie de faire de la publicité aux gens ne le méritant finalement pas...

    Tuesday, April 13, 2010

    Mang'Azur 2010

    Le festival Mang'Azur 2010 s'est terminé.
    Festival sur la culture japonaise, l'anime et les mangas.

    Le bilan que j'en retiens est globalement très positif:

    Les points positifs:

      File d'attente Mang'Azur 2010 (samedi matin)
    • Beaucoup de monde, peut-être trop pour le palais Neptune,  pour ma part, j'avais préféré le Zénith. Ne serait ce que pour se garer facilement et la proximité de la gare pour ceux qui viennent de loin.
      P1320387P1310046 P1310093-colors

    • Beaucoup de gens déguisés ([[cosplayeurs]]), je suis incapable de donner des statistiques, mais je dirai que ca n'a rien à voir avec un salon de bande dessinée, il était difficile de faire 3-4 mètres sans tomber sur une ou plusieurs personnes déguisées.

    P1310535P1300721
    • Une très bonne ambiance, que ce soit au niveau des évènements tels que le concours Cosplay, des bénévoles de l'organisation ou des participants divers.
    • Un taux de diffusion des photographies dans les réseaux sociaux assez énorme, plus de 2500 photographies mises sur Facebook en deux jours, comportant pour l'essentiel des photos de cosplay et des évènements du festival, permettant aux personnes déguisées de retrouver leurs photos rapidement, chose inimaginable et impensable il y a cinq ans encore...
    • Une participation du RCT fort sympathique devant l'entrée du festival.

    Les points noirs:

    • La fumée des merguez du RCT, le samedi, était limite peu appréciable dans l'enceinte du Palais Neptune mais bon pas de fumée sans feu pour les merguez...
    • Une saturation effective du Palais Neptune, il était difficile de circuler selon les moments...
    • Une couverture par Var-matin que je qualifierai de grotesque... C'est bien la peine de faire un papier sur le festival, en commençant par la fin des "japoniaiseries" de la part de la presse nationale pour alors parler d'érotisme, de mangas X et autres accessoires bidons permettant à nouveau de vomir sur le sujet tout en faisant peur aux bonnes gens... Il est indéniable que ce type de marchandise ait un certain succès, mais de la à le mettre en exergue...  Venant de journalistes, ca ne m'étonne qu'à moitié, ca m'étonnera encore moins quand ce type de média disparaitra...
    •  Des grèves SNCF pas très sympa pour ceux qui viennent de loin...

    Friday, April 9, 2010

    De retour de Suède

    De retour de Suède, après un court mais intéressant séjour pour un workshop à Nyköping (prononcer 'Nichoping').

    Ancre de Navire devant l'auberge de jeunesse de Nyköping - P1280858-P1280864



    C'est fou ce qu'en bougeant peu, on peut être amené à voir tant de choses différentes:

    Coté loisir, je retiendrai:
    * la ville de Nyköping.
    P1290231














    Oxelösund - P1290521
    * la ballade en bord de mer à Oxelösund.












    Musée F11* le musée F11 à coté de l'aéroport de Stockholm Skavsta consacré à l'aviation de reconnaissance.

    Ceux qui se demandent pourquoi j'ai choisi une image comme ca, c'est uniquement parce que la projection utilisée est de type "Bi-Plane"...












    Coté Workshop:
    Lac de la Gruyère* L'occasion de faire quelques photographies aériennes entre Marseille et Stockholm.
    J'ai pas encore tout mis, il y a eu une mise à jour de sécurité sur les serveurs de la fondation qui empêche Commonist (et d'autres applications) de fonctionner...






    * Des discussions sur OpenStreetMap, avec tout ce que peut impliquer de géolocaliser des images.

    * Des occasions diverses permettant de voir d'autres personnes faisant de la photographie et de constater les différences par rapport au traitement qu'on peut faire d'une photographie, d'échanger des discussions sur des sujets très variés tels que l'Afrique, le très faible taux de personne ayant un compte en Banque en Afrique et l'impossibilité technique qui en découle de faire des campagnes de dons comme on le ferait en Europe ou aux États-Unis.

    Je dois dire que j'ai été un peu déçu par le coté technique du Workshop, mais bon, au final, le faible cout et le dépaysement compensent largement...

    Tuesday, March 30, 2010

    Une pensée pour Abel...

    Croix du Chizot

    Adieu à toi Abel, l'ami, le parent, le parrain, l'homme
    Toi qui n'est plus, emporté par la maladie.
    Toi qui aimait tant tes vignes, qui aimait tant ton métier de vigneron.
    Toi qui nous contait les légendes locales sur Jules César, Gargantua ou bien encore sur la pierre de Saint-Martin.
    Toi qui croyait en les symboliques anciennes tel un gardien respectueux du passé et du savoir.
    Toi qui cachait un cœur d'or sous des apparences austères.
    Toi qui a partagé nos peines, nos tristesses, qui a vu ton toit bruler.
    Toi qui n'a jamais hésité à ouvrir ta maison et à aider les autres qu'elles qu'aient pu être leurs origines.
    Toi qui croyait en Dieu, en l'Homme, en la Tolérance et en ton Prochain.
    Toi dont nous devrions nous inspirer et nous souvenir.
    En l'hommage d'Abel Canard, 3 décembre 1939 - 29 mars 2010.

    Thursday, March 4, 2010

    évènements à venir

    Je me suis fait une petite liste des évènements que je vais suivre dans les mois à venir:

      • début aout: cabale romanche du coté de Neuchatel en Suisse.
      • fin aout : Festival BD de Solliès Ville.
      • septembre: Festival BD de Roquebrune sur Argens.
      • septembre: Festival BD de O Tour de la Bulle à Montpellier.

        Voila qui devrait occuper certains de mes weekend...

        Et bien sur, dans entre ces dates-la, j'espere qu'on verra les sorties de:
        :D

        230000 visites en 1 semaine...

        L'album de famille que j'avais photographié, mis sur commons et sur flickr l'an passé a fait l'objet d'un lien par le site web japonais 'gigazine'



        http://gigazine.net/index.php?/news/comments/20100219_adolfo_farsari/


        En bref, en une semaine, j'ai eu plus de visites qu'en 2 ans d'activité de flickr :D.

        Edit: Le titre c'était 230000 pas 230 évidemment :D

        Wednesday, January 6, 2010

        A propos des économies d'énergie...

        J'ai été au cinéma dernièrement, j'ai vu un magnifique clip ou l'on voit Alain Bernard parlant des futurs Jeux Olympiques de 2012, disant grosso modo que l'organisation des JO va essayer de faire des efforts pour réduire les couts énergétiques de la manifestation... et ce avec un magnifique logo EDF à la fin du spot...

        Ce n'est pas que je n'apprécie pas Alain Bernard, il nage plus vite que moi, c'est une certitude mais je suis sur que je me noierai plus vite que lui, (mais bon c'est pas un exploit...) mais j'ai envie de penser que pour faire des économies d'énergie il suffit de pas organiser les dits-JO...

        En bref, on nous oppose deux stratégies: l'économie d'énergie et la rentabilité économique (comprendre la "machine à fric") des JO. Je ne vois pas très bien l'intérêt de repousser les limites pour quelques centièmes de secondes, surtout quand on voit les scandales liés aux histoires de dopage dans les divers sports... Je tiens à préciser que mon propos ici est général et n'est absolument pas lié à mon accroche d'introduction. On a assez d'exemples dans le monde du cyclisme ou des précédents JO pour savoir de quoi on parle...
        Le problème c'est que même quand le dopage n'est pas présent, on en vient à se demander si on ne s'est pas éloigné du but original qui était me semble-il,  "l'essentiel c'est de participer".

        Maintenant il semblerait que ce soit devenu "l'essentiel c'est de gagner", que ce soit de battre les autres compétiteurs ou de simplement engranger de l'argent via cet événement hyper-médiatique.

        Enfin, comme cerise sur le gâteau, on pourra toujours  se demander Qui a choisi ce magnifique logo des jeux olympiques...










         PS: L'image est hébérgée au titre du droit à la caricature, du pastiche etc.

        Tuesday, January 5, 2010

        De la notion d'expertise

        Je lis et j'entends souvent parler d'expert, souvent par des journalistes, dans la presse écrite, à la radio ou à la télévision, souvent dans des films ou des séries télé, souvent par des collègues de bureau ou des gens de la vie de tous les jours...

        L'expert est tantôt présenté comme le personnage magique ayant réponse à toute question, tantôt comme l'individu capable de faire des miracles impossible en vrai, tantôt comme une personne possédant un titre ou une qualification la rendant utile auprés des autres.
         
        La question que je me pose, c'est "qu'est ce qu'un expert?" En ayant assez réfléchi, je suis finalement arrivé à la conclusion qu'un expert était une personne qui possède une ou plusieurs compétences dans des domaines donnés, capable de les transmettre à d'autres personnes, capable de ne pas dire d'anneries et surtout capable d'avouer quand il est incompétent ou dépassé par les questions qu'on lui pose si cela est nécessaire.