Gadget

This content is not yet available over encrypted connections.

Monday, August 31, 2009

Du festival de BD de Sollies (1)

Je reviens du Festival de BD de Sollies Ville...
Revenir est un grand mot, j'habite à 10-15 km de Sollies-Ville...
C'est la deuxième fois que j'y vais, même si je passe surtout mon temps à prendre des photos et à me balader sur le festival.
Je vais essayer de faire un bilan de ce que j'ai perçu en tant que 'spectateur':

Les points négatifs:
  • Un manque en structure d'accueil: peu de place pour se garer, les hôtels pour ceux qui sont loin sont soit à Sollies-Pont, soit à la Farlède... Pour ceux qui ne connaissent pas le site, il faut dire que Sollies-Ville est au sommet d'une butte, il y a donc un dénivelé de 400 mètres entre le village et les villes pouvant accueillir des personnes. Je sais qu'il n'y a pas beaucoup de place, mais bon ca fait quand même bizarre d'organiser un festival et de voir qu'on demande aux gens d'aller se garer à trois kilomètres... Même chose, pour les distributeurs de billet, il n'y en a aucun sur place... Sachant que les boutiques n'acceptent généralement pas la carte bleue, cela oblige donc à se trimballer avec du liquide...
  • Les auteurs sont annoncés à 15h00 mais en pratique il faut attendre entre 17h et 17h30. Bien sur, certains auteurs sont plus présents que d'autres, mais bon cela ne change rien au problème. Pourquoi annoncer le début des dédicaces à 15h alors qu'on sait pertinemment qu'il n'y aura pas de dédicace avant 16h30...
  • Le fait que tous les auteurs soient regroupés autour des deux 'sponsors' principaux n'aide pas, les files d'attente peuvent se faire sous un soleil de plomb, il n'y pas de place pour circuler... Je n'ose même pas discuter des contraintes de sécurité non respectées en cas de mouvement de foule ou de panique...
  • Il n'y avait aucune annonce ou centralisation quelconque des événements, par exemple, il y avait un système de ticket pour les dédicaces de certains auteurs, mais aucune communication sur le dit système...
  • L'absence de poubelle était aussi un peu gênante, je sais qu'on est en vigi-pirate rouge, mais bon, je n'ai compté qu'une seule poubelle dans tout l'endroit. (au fond, à coté des fanzines...), j'avais aussi constaté le même problème l'an passé...

Les points positifs:

  • Le fait que ce soit gratuit. Je sais que c'est une volonté des organisateurs, d'une part cela serait difficile de demander aux gens de payer vus les contraintes techniques, d'autre part cela se traduirait par une baisse de l'achat des participants, vu que leur budget n'est pas extensible.
  • Une bonne ambiance due au mois d'aout et à la fin des vacances. On est plus forcément en vacance, mais c'est comme si on l'était encore...
  • C'est l'occasion de rencontrer des auteurs de BD et de découvrir leur travail, de savoir comment ils pensent et comment ils sont dans la vie.
  • Il y a des expositions temporaires qui sont intéressantes, il y a aussi un stage de BD avant le festival pour les moins de 25 ans, qui est gratuit.
  • les conférences / discussions / interviews qui peuvent aussi être intéressantes, même si parfois, on suspecte que les participants/participantes ne sont pas forcément intéressé(e)s par celles ci. Mais bon nul n'est obligé d'être intéressé par tout sujet, donc on peut comprendre certaines réactions.

En bref, c'est un festival intéressant mais qui pêche énormément du coté organisationnel, c'est certes lié au manque de place mais bon j'ai le sentiment qu'il n'y a plus que ca, surtout si on considère que cela fait 21 ans qu'il est organisé...

No comments:

Post a Comment